Vous devez être placé en congé maladie ordinaire et à ce titre vous ne subirez pas la perte de salaire liée au jour de carence. Et vous devrez envoyer à votre employeur l’arrêt de travail dérogatoire établi par l’assurance maladie.

La CGT, y compris de manière unitaire, a revendiqué la suspension immédiate du jour de carence (comme cela avait été obtenu pendant le confinement) puis son abrogation. Cette revendication a été obtenue mais en partie, puisqu’elle est limitée aux personnels touchés par la COVID et seulement sur la période du 10 janvier au 31 mars 2021 comme le précise le décret 2021-15 du 8 janvier 2021. Toutefois, un projet de décret présenté au CCFP du 8 mars propose de prolonger la période jusqu’au 1er juin 2021 date du terme de l’état d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *